Accueil

Accueil > Actualités > DECOUVRIR L’UNIVERS DU TRAIL A CHAMONIX

DECOUVRIR L’UNIVERS DU TRAIL A CHAMONIX

Par Gay (Mermet) Marie-Odile Le 31 août 2015 232 lectures

DECOUVRIR L'UNIVERS DU TRAIL A CHAMONIX

Le sommet mondial du TRAIL s’est terminé le 30 Août à Chamonix. Courir dans les chemins de montagne est une épreuve d’endurance à découvrir dans ce reportage.


Pour terminer cette saison de vacances nous avons rejoint Chamonix en nous éloignant de l’histoire et de la généalogie pour suivre l’arrière petit-fils de Jules Xavier MERMET. Ce dernier parcourait : La Pesse - Chézery - Le Reculet - Le Crêt de la Neige,au début du XX° siècle pour passer en Suisse afin de rapporter de menues marchandises dans le sillon des contrebandiers. C’était le trail à l’ancienne.

Le TRAIL n’est pas une course anodine. Il faut de l’endurance nécessitant un très bon entraînement, un matériel adapté et une réelle capacité d’autonomie personnelle.
L’important, ce n’est pas la place à l’arrivée, mais c’est d’ARRIVER au terme de ce long périple montagnard. Environ 40 % des partants doivent abandonner. Les traileurs courent pour l’amour de la discipline. Au bout de l’effort, pas de grosse prime ni de cadeau somptueux. Venus de 87 pays différents, ils étaient 2300 privilégiés à pouvoir participer.
L’ULTRA TRAIL DU MONT-BLANC est une rude épreuve qui comprend 5 courses différentes en distances, mais avec de nombreuses difficultés à surmonter. l’U.T.M.B. avec un parcours de 170 km est limité à un temps de 46 h, dont deux nuits à la belle étoile. C’ est difficile. Il faut être bien préparé et avoir un moral d’acier. Etre accompagné et sentir le soutien, le réconfort et l’amitié aux ravitaillements est une grande part de réussite pour le compétiteur.

Cette année 2015 a été exceptionnelle avec un temps très chaud et la nuit, une pleine lune encourageant les participants. Les chemins sont éclairés à la lueur des lampes frontales mais la solitude dans la nuit est pesante et les sentiers dangereux.
.

Entrons maintenant dans la course.

Première prise de contact avant le départ :

Jean-Philippe rencontre le gagnant de L’Ultra-Trail-du Haut-Jura 2015 - qui est originaire d’Australie et qui portait magnifiquement le tee-shirt de : MERMET EQUIP-FOND LAJOUX - L’U.T.T.J. est sans aucun doute le plus beau parcours du Jura sur deux jours avec étape à Mijoux.

Voici le dossard de Jean-Philippe qu’il portera le long des 170 km.

Autre surprise, près du hangar de stockage un camion du transporteur : Jean-Claude MERMET qui acheminait les sacs des coureurs.

Pas de participants au patronyme Mermet, mais une bonne publicité pour nous.

Avant le départ, voici le portique sous lequel passeront les coureurs.

Le coup d’envoi est donné, dans le flot des 2300 participants, en bas, à gauche,
tee-shirt bleu ciel et casquette blanche : Jean-Philippe

Le Jura était de la partie avec Fred et Caroline qui agitaient le drapeau Made in Jura

Nous rejoignons Courmayeur pour attendre le passage de notre dossard 644. Belle organisation. Il faut rendre hommage aux 2000 bénévoles qui s’activent tout au long du parcours. Sans eux, rien ne serait possible
Voici l’arrivée à Courmayeur : assez frais et dispo malgré une nuit sans sommeil.

Avant de reprendre la route, voici les fidèles supporters de Septmoncel, le couple BLANC, grands sportifs aussi dans l’endurance et la distance. Merci à eux d’être là.

Photo au départ de Courmayeur avec Xavier - Sandrine et Caroline.

leur soutien a été indispensable. Encore merci à eux.
Nous repartons à Arnova, au pied du col FERRET.
Paysages somptueux, route tortueuse mais qu’est-ce que c’est beau !

Après le ravitaillement, départ avec Anne, traileuse venue du Doubs. Ils feront le trajet ensemble jusqu’à l’arrivée. Les voici au départ :

La route sera longue. Ils traversent le torrent avant la grande montée du col Ferret

Nous sommes dimanche matin. Caroline part à la rencontre à La Flégère, puis continue à La Tête aux Vents.

Admirons le paysage face au Mont Blanc.

Pour juger des difficultés sur les sentiers, voici plusieurs vues dans l’effort de la montée

Après 43 heures d’efforts depuis le vendredi 18 heures, voici l’arrivée dans la foule à Chamonix.

Le drapeau Made in Jura flotte dans Chamonix.

En résumé, l’effort a été récompensé après plus de 43 heures de compétition, deux nuits presque sans sommeil.

La récompense d’avoir pu terminer à temps est la bienvenue.
Maintenant, l’objectif sera la GRANDE TRAVERSEE DU JURA
une belle envolée de 180 km à ski de fond, unique en France. Elle chemine du Val de Morteau dans le Doubs jusqu’à Giron dans l’Ain en traversant le Parc naturel régional du Haut-Jura et les hauts lieux du ski de fond jurassien. Elle offre également une incursion en Suisse.
Avis aux amateurs.
Le Haut-Jura est le paradis du ski de fond et il vous attend pour une belle découverte.