Accueil

Accueil > Actualités > FETE DU CENTENAIRE DU VILLAGE DE "LA PESSE"

FETE DU CENTENAIRE DU VILLAGE DE "LA PESSE"

Par Gay (Mermet) Marie-Odile Le 2 septembre 2007 247 lectures

FETE DU CENTENAIRE DU VILLAGE DE "LA PESSE"

Le village de LA PESSE, berceau des MERMET a été en fête ces 1° et 2 Septembre 2007 pour marquer le centenaire de sa nouvelle dénomination.


Jusqu’en 1907 le village porta le nom de HAUTES-MOLUNES. Il y a un peu plus d’un siècle, devant l’accroissement de la population, et surtout à cause de l’étendue considérable de la paroisse des BOUCHOUX, le besoin se fit sentir d’une scission de cette commune.

De nombreux problèmes s’étaient posés pour la construction de l’église, afin de se donner une indépendance vis-à-vis de la paroisse mère, des Bouchoux. En 1807, la construction fut décidée. Ce n’est que le 28 octobre 1831 que l’église fut solennellement bénite.

Ce village possédant maintenant une église, la scission se mit en marche et en 1907, le village prit officiellement le nom de : LA PESSE. Dans le Haut-Jura, une pesse est un arbre, appelé épicéa, cousin du sapin. On fait la distinction de ces deux derniers en comparant les aiguilles qui n’ont pas la même implantation sur les branches.

Un siècle après, les habitants se sont largement investis pour faire de cet événement une fête à l’ancienne, joyeuse et colorée. Les vieux habits que portaient les grands-mères sont sortis des malles pour le plus grand plaisir des yeux. Nous vous offrons quelques photos prises samedi alors que la fête se préparait.

Berceau du patronyme MERMET, les archives du village regorgent de Mermet en tous genres. Nous ne les citons pas car nous en oublierions certainement. Nous avons une petite pensée pour Eugène Emmanuel MERMET CACHON, natif de La Pesse, missionnaire qui a oeuvré largement au rapprochement franco-japonais. En 2008 sera fêté les 150 ans de l’entente entre nos deux pays. Nous en reparlerons. Nous disons bravo aux organisateurs et aux participants qui ont contribué à cette rétrospective rurale qui a plongé les spectateurs dans la vie d’autrefois.


Portfolio