Accueil

Accueil > Actualités > "LA VIE DES GENS" avec Françoise MERMET MARECHAL

"LA VIE DES GENS" avec Françoise MERMET MARECHAL

Par Gay (Mermet) Marie-Odile Le 17 février 2017 65 lectures

"LA VIE DES GENS" avec Françoise MERMET MARECHAL

Nous vous invitons à entrer dans le travail journalier des infirmières libérales qui sillonnent nos villes et villages, au chevet des personnes immobilisées à leur domicile.

C’est en patinette que la pétillante Françoise MERMET MARECHAL infirmière libérale se rend chez ses patients et illumine la vie des gens. En faisant près de 5000 kms par an, elle use deux patinettes pour se rendre à ses visites journalières.

Elle leur apporte tendresse et attention. En plus des soins, son humour communicatif est comme un rayon de soleil dans la solitude de ceux qui attendent un geste, une parole, une occasion de voir quelqu’un dans des journées bien tristes la plupart du temps.

Françoise est une professionnelle hors norme qui a été suivie durant une année dans un long métrage d’Olivier Durcray qui traite un sujet dérangeant : le grand âge. Dans l’actualité, qui parle de l’isolement des personnes âgées ? aucun journaliste n’aborde ce sujet qui dérange, angoisse, culpabilise.
Il en est sorti un documentaire poignant "LA VIE DES GENS" qui touche de nombreuses familles : la dépendance et l’isolement des pères, des mères, dépendants pour tous les actes de la vie.

Durant une année et, le réalisateur a accompagné Françoise au cours de ses tournées dans la ville de Lyon. Ils ont vu et se sont trouvés en face de toutes sortes de personnes et de cas sensibles. De cette formidable idée de réaliser un film sur les infirmières libérales, il restera une trace de ce métier difficile, humain, attentionné aux autres. Cette profession risque-t-elle de disparaitre au profit de plate-forme de soins ? Cette forme de soins perdra sans doute beaucoup de l’"humain" qui est essentiel dans cette approche des autres.
Françoise est particulièrement touchée de soigner les personnes âgées, que l’on délaisse trop souvent. Nous oublions qu’ils ont eu une vie, riche de mille et une expériences à partager.

Pour notre association qui travaille dans le souvenir à travers la généalogie, n’hésitons pas à questionner nos anciens pour qu’ils nous racontent leurs souvenirs, bons ou mauvais. Cela permettra ainsi de garder une trace de la vie de nos familles. Trop souvent, nous disons "cela ne nous intéressait pas et maintenant, il est trop tard".

A travers Françoise MERMET MARECHAL, nous rendons hommage à tous ces anges gardiens de nos anciens devenus malades et dépendants, à qui elles apportent soutien et réconfort. De tout coeur, nous leur disons merci.