Accueil

Accueil > Actualités > LE TEMPS DES VENDANGES

LE TEMPS DES VENDANGES

Par Gay (Mermet) Marie-Odile Le 12 septembre 2011 207 lectures

LE TEMPS DES VENDANGES

Habiter à quelques encablures de la capitale de l’Aquitaine permet d’offrir à la jeunesse bien des attaches culturelles avec le patrimoine et le terroir que les entourent.


C’est le cas de Guillaume, arrière-petit-fils de Georges et Angèle MERMET, fils de Jean-Pascal créateur de notre logo. Guillaume réside à Villenave d’Ornon ville située à une dizaine de kilomêtres au sud de Bordeaux. Il connait bien les domaines viticoles qui cernent sa maison. Dans un rayon d’un kilomètre autour de chez lui, il n’est pas rare qu’avec son vélo, il fasse la tournée des Châteaux magnifiques et prestigieux de ces grands crus : Smith Haut Lafitte - La Louvière - Olivier - Bouscaut - Lagravière - Carbonnieux, et tant d’autres dont le Guide Vert n’arrive pas à faire le tour complet.

Avec tous les enfants de son école, Guillaume s’est rendu à l’INRA pour y faire la récolte au temps des vendanges, qui rythme la fin des vacances d’été. Les enfants de 9 ans peuvent ainsi découvrir les pratiques et les enjeux économiques que constitue la recherche viticole du secteur. En fin de journée, les enfants rentrent de l’école, non pas avec une bouteille de grand vin qui aurait pu égayer les papilles de leurs parents, mais avec une pousse aussi frêle qu’un brin d’herbe, protégée dans un petit pot débordant de terreau. Cette brindille porte un nom : "Cabernet".

Dès le lendemain, aidé de son papa, Guillaume a mis en terre, à l’abri, dans son jardin, ce qui constituera peut-être le premier pied de son vignoble !

Le chercheur de l’INRA a précisé qu’il fallait cinq années avant que la brindille, devenue adulte, donne ses premiers fruits. Cinq ans c’est long pour un enfant de 9 ans. Mais voilà, Guillaume a maintenant 14 ans et il a été très fier d’avoir récolté les premiers fruits de sa vigne. Vingt grappes de raisins, c’est ce que Guillaume a pu vendanger pour cette première récolte. Pas de quoi remplir une première bouteille, mais il ne désespère pas que la récolte soit encore plus grande l’année prochaine. 

Pour cette première année, c’est donc en raisin de table que le fruit a été consommé. 

On peut penser que Guillaume est sans aucune doute un des plus jeunes propriétaire-récoltant des Grands Vins de Bordeaux.

Nous vous faisons partager sa récolte en photos. 


Portfolio