Accueil

Accueil > Actualités > LES MERMET, AU GRE DES ALLIANCES FAMILIALES

LES MERMET, AU GRE DES ALLIANCES FAMILIALES

Par Le bureau Le 10 juin 2006 94 lectures

LES MERMET, AU GRE DES ALLIANCES FAMILIALES

Le 28 mai 2006, une cousinade a rassemblé plus de 120 personnes issues du patronyme : GAY


Comme pour nos ancêtres MERMET, vers la fin du 17ème siècle, des fratries GAY ont quitté le villages des BOUCHOUX (Jura) pour venir s’établir dans des lieux plus cléments et moins rudes.

Après la guerre de Dix Ans qui fit de sanglants ravages de 1636 à 1644 entre les GRIS (Pays de l’Ain et Bresse) et les CUANAIS (Franc-Comtois), les rescapés des massacres perpétrés dans le périmêtre frontalier qu’était la Combe d’Evuaz entre La Pesse, Champfromier, Montanges, ont eu besoin de respirer la quiétude de villages situés à l’écart de cette zone à risques.

Ainsi, nous voyons Joseph MERMET des Bouchoux baptiser ses enfants dès 1695 à Saint-Lupicin (Jura).

Claude François GAY, fils de Pierre François né vers 1650 aux Bouchoux, est né en 1683 à Villeneuve situé à 10 kms d’Orgelet (Jura). Il avait épousé en 1714 Marie-Thérèse MERMET, également des Bouchoux.

Dans l’immense arbre réunissant 430 personnes, exposé en ce jour de retrouvailles, il y avait également deux autres alliances : MERMET-GAY.

Nous faisons donc un petit clin d’oeil à d’autres cousinades parmi lesquelles, au hasard des patronymes et de la géographie, figurerait notre patronyme MERMET. Nous les invitons à nous en faire part.